Start Eure - Le portail des jeunes Eurois

Facebook

Vous êtes dans : Accueil > Vie affective & sexualité > La violence faite aux femmes et aux jeunes > La violence faite aux femmes

La violence faite aux femmes

Vue de près d'un regard avec yeux injectés de sang et trace de coups

En France, 1 femme meurt tous les 2,5 jours sous les coups de son conjoint. En Haute-Normandie, 93 000 femmes et jeunes filles sont concernées par les violences conjugales. Dans l'Eure, 30 000 femmes et jeunes filles sont concernées.

"A travail égal, femmes et hommes ont le même salaire." 

FAUX !!! Les femmes gagnent en moyenne 27 % de moins que les hommes.

"Certaines femmes sont en danger dans leur propre domicile." 

VRAI En France, tous les deux jours et demi, une femme meurt suite aux coups donnés par son compagnon.

"Quand on siffle une jolie fille, ça lui fait plaisir." 

 FAUX !!! Cela peut être vécu comme une agression. Pourquoi un homme pourrait-il marcher dans la rue sans être ennuyé, et pas une femme ?

"Refuser d’utiliser un préservatif, c’est une forme de violence." 

 VRAI C’est faire courir un double risque à sa partenaire : une grossesse non désirée et la transmission d’une maladie (sida et autres infections sexuellement transmissibles). La contraception doit être l’affaire de tous, femmes et hommes.

Si amour = violence, alors ce n'est pas de l'amour

Une relation amoureuse devrait être basée sur l’estime et le respect. Mais de trop nombreuses femmes subissent des violences de la part de leur compagnon ou de leur mari. Ces violences conjugales, physiques ou psychologiques, peuvent exister dans un couple marié depuis longtemps, mais aussi dans une relation récente entre jeunes.

La violence psychologique, c’est vouloir prendre le pouvoir sur sa partenaire, la dominer, lui dicter sa conduite, contrôler sa vie.

  • Par l’humiliation : insulter sa partenaire, la rabaisser. " Tu t’es vue ? Mais regarde-toi ! "
  • Par le rejet : ignorer sa valeur, la traiter comme quelqu’un d’inférieur. " Tu n’es vraiment bonne à rien "
  • Par la peur et les menaces. " Si tu ne m’obéis pas, tu vas voir ce qui va t’arriver "
  • Par l’isolement : l’empêcher de sortir, de téléphoner, de voir des amis.
Ce que dit la loi

 Une nouvelle loi, votée en juillet 2010, a créé un délit de harcèlement psychologique au sein du couple (ou lorsque ces violences sont commises par un ex-conjoint). La sanction peut aller de 3 à 5 ans de prison et de 45000 € à 75000 € d’amende.

 

"Traiter ma copine de boudin, c’est pas grave, ça la fait rigoler." 

FAUX !!! C’est une insulte, qui révèle un manque évident de respect. La violence physique correspond à tout geste volontaire destiné à faire mal. Elle peut avoir lieu dans n’importe quelles circonstances, quelque soit le lieu, le moment. Les coups peuvent parfois entraîner la mort. 20 % des homicides commis en France seraient dus à des violences conjugales.

"Si ma copine me trompe, c’est normal que je la frappe." 

FAUX !!! Non !!! Personne ne "mérite" de recevoir des coups ! Peu importe la raison.

"Mon copain m’a déjà giflée, mais je n’ai rien dit parce que je l’aime. Il ne recommencera pas." 

FAUX !!! Beaucoup de femmes racontent que la violence de leur conjoint a commencé par une claque. Puis, souvent, il y a eu des coups, de plus en plus fréquents. Dès le premier geste, il faut réagir.

"J’étais bourré, je savais pas ce que je faisais, c’est pas de ma faute." 

FAUX !!! L’alcool est considéré comme une circonstance aggravante dans les faits de violence.

Ce que dit la loi

Selon la gravité, les peines peuvent aller d’une amende à de très longues peines de prison. Toutes les formes de violences sont plus sévèrement punies quand elles se produisent au sein d’un couple, même séparé. La justice protège les femmes victimes de violences ; elle peut, par exemple, obliger le conjoint violent à quitter le domicile familial.

Aller plus loin

Aider

Une amie a régulièrement des bleus et des marques suspectes ? Vous entendez des cris et des bruits de coups chez vos voisins ? Il est important d’en parler.

Vous pouvez vous adresser à une assistante sociale dans votre mairie, votre établissement scolaire, à la police, à la gendarmerie… 

Coordonnées

Conseil général de l'eure
Hôtel du département
CS 72101 - 14 boulevard Georges Chauvin 27021 Evreux cedex - France

Téléphone : 02 32 31 50 50
Département de l'Eure - Une publication du conseil général de l'Eure